אבו
ABOU
ISRAËL
GREGORY








JETESAIS . 2016-2020 . ידעתיך


Une conversation avec l’invisible entre
le Nord / le cercle polaire, les îles Lofoten en Norvège,
l’Est / la forêt, l’île de Yakushima au Japon,
et le Sud / le désert du Negev, Shivta en Israël




In
+ 5°


LOFOTEN ISLAND

An archipel in the artic circle

JETESAIS / Chapter I, Lofoten
Film 13’, color 16/9
Norway 

2016



Up north to the globe
L’artiste se rend à nouveau au Cercle Polaire où il a obtenu une résidence dans une cabane sur piloti. Il décide sur place d’investir l’ancienne salle de cinema du village construite en 1888.
Elle est devenue un lieu de prière pour les villageois après l’incendie de l’église voisine en 1903.
Pour réaliser ce premier opus, l’artiste repeint l’ensemble des éléments composant l’espace. Il oriente son travail sur le “noir”, après avoir consacré le précédent au “blanc”. Cirage pour chaussures en cuir, encre de Chine pour la calligraphie, charbon naturel pour le corps.

Après une semaine de répétitions, l’artiste réalise une performance devant une vingtaine d’habitants du village.
Dès le lendemain, dans le sillage de sa performance, il démarre le tournage de son film.
Il se rend sur un lac gelé au pied d’une montagne, pour tourner les mêmes scènes qu’en intérieur, mais en extérieur.

La cloche de bronze prend son sens dans le film grâce à un récit du propriétaire du lieu :
“En 1945, à la Libération, mon Grand-père a escaladé la montage derrière l’édifice et remplacé le drapeau nazi par cette cloche.”

Ce chapitre met en relation des éléments du culte hébraïque, de la culture asiatique et plus largement des cinq grandes spiritualités.



YAKUSHIMA ISLAND

A sub-tropical forest  

JETESAIS / Chapter II, Yakushima
Film 6’, color 16/9
Japan

2017


Japan
+ a new Torii




L’artiste est invité à remplacer une enseignante de Yoga à Tokyo pendant quinze jours. Il prépare au Japon son deuxième Opus et effectue des recherches pour trouver une région et une nature propices à son projet. Il entame un long voyage vers le sud du Japon jusqu’à l’île de Yakushima, une des plus méridionale de l’archipel nippon.
C’est à l’intérieur d’une luxuriante forêt classée au patrimoine mondiale de l’Unesco, que se déroule ce troisième chapitre.
Dans cet opus, l’artiste “change de peau” après avoir traversé une “porte sacrée”: un torii.
Ce projet nécessite la construction d’un nouveau portique en bois, adapté aux mesures du nouveau vêtement.
Dès son arrivée, il apercoit une scierie. Il s’y arrête. En quelques heures il construit ce Torii* avec les deux personnes qui  y travaillent, sans prononcer le moindre mot.
Il obtient le lendemain une autorisation de tournage de quatre jours par “the Yakushima Forest Ecosystem Conservation Center, Japan.” Il a repéré un endroit particulier de la forêt, à trois heures de marche aller de son point de stationement.
Avant son départ de l’île, il construit une boîte permettant de transporter le Torii en Israël.







EIN ZIV RIVER


JETESAIS / Chapter III - EIN ZIV
Film 7’, color 16/9
Israël

2018 - 2019





Out
- 15°





Analog print 70 x 100 cm. On aluminium support 3mm N°3/5 



The fire age






















Israël
+ 10 ceramics







*Un Torii est une porte traditionnelle au Japon marquant l’entrée des temples, des maisons. Il sert de séparation entre le sacré et le profane.









The water age

De retour en Israël, Abou effectue plusieurs repérages dans le pays à la recherche d’un paysage ressemblant à la forêt de Yakushima. Il decouvre la rivière Ziv dans la Nord du pays en Haute Galilée.
Un an plus tard en 2018,  il réouvre la boîte de transport pour un premier tournage dont  les images ne seront finalement pas utilisées. C’est à ce moment qu’il repasse par cette porte en sens inverse.
L’artiste raconte “ce fût un enchantement d’ouvrir cette boîte fermée depuis un an, et de sentir l’odeur de bois de cèdre de Yakushima se répandre dans une forêt de Galilée.”
Il travaille au solstice d’hiver puis au solstice d’été 2019 pour réaliser ce troisième chapitre, dans lequel il introduit un nouvel élément :
dix bols en céramique blancs.
Ce film interroge les notions de déséquilibre et de désorganisation.



Beith Midrash
2019

En Decembre 2019, l’artiste obtient une résidence d’une semaine dans un centre d’étude de torah situé en plein coeur de Tel-Aviv. Il cherchait depuis plusieurs mois une église pour réaliser cette performance, mais l’ensemble des réponses furent négatives.
Il découvre une ancienne école où chaque jours de nombreux jeunes viennent étudier les textes sacrés.
Il obtient une réponse favorable ainsi que les clés des lieux. Il s’y rendra tous les matins avant l’arrivée des étudiants. 

Abou recouvre une des deux faces du Torii avec des feuilles d’or 24 carats, pour réaliser le dernier film du projet JETESAIS. 


 




ISRAËL DESERT

in a antique byzantin church

JETESAIS / Chapter IV, Shivta
Film 7’, color 16/9
Israël

2020






Dès 2014, l’artiste avait découvert le site archéologique de Shivta
situé dans le désert du Negev, abritant une ancienne cité byzantine,
construite sur la route du commerce des épices et de l’encens.

Ce dernier opus vient conclure la série JETESAIS et marque “l’âge d’or” du projet.
De même que dans le travail d'alchimiste, le métal brut s’y verrait transformé en métal précieux.

Pour ce travail l’artiste recouvre une des deux faces du Torii avec des feuilles d’or 24 carats.
Il filme cette réalisation dans le bâtiment d’une ancienne école talmudique à Tel-Aviv.

Le thème de la brissure des vases* est central dans ce chapitre.
Shivta interroge les notions d’équilibre, du centre, de l’unicité.



The golden age



Museum Ein Harod
JETESAIS / Performance - Ein HArod
Film 7’, color 16/9
Israël

2020

KAMI

Carré de lin blanc Dimensions (fermé) 133 cm x 125 cm
Dimensions (ouvert) 266 cm x 125 cm2017
Conçu par l’artiste et réalisé par Elad Oshri en 2017.


TORII

Portique en bois du cèdre du Japon (Sugi) 6 pièces 
Recouvert de feuilles d’or 24 carat (1 face)
Dimension (H) 230 cm (L) 260 cm2016















Fin Mars 2020, le musée Ein Harod propose à l’artiste de réaliser une performance dans l’espace, vide de toute oeuvre, de toute vie, suite à l’épidémie mondiale.
C’est l’occasion pour Abou de réaliser “son exposition” JETESAIS.







KESA

Lin noir Dimensions (ouvert) (H) 125 cm x (L) 430 cm
Dimensions (fermé) (H) 125 cm x (L) 125 cm2020
Conçu par l’artiste et réalisé par Caroline Hanny en 2020.












BOLS

Ceramique 10 pièces
Dimension variables d'environ (Diam) 27cm (H) 13 c














Mishkan Museum of Art
Gregory Abou | Jetesais – ידעתיך
Curator: Dr Batsheva Goldman Ida & Yaniv Shapira
March 25, 2021 - Jul. 30, 2021


Sous le patronnage de et avec le soutien de :



Suite à cette performance, le musée programma une exposition de l’artiste dans une des salles du musée à l’architecture* si particulière.
Une installation composée “d’un vêtement habillant et épousant les murs de l’édifice” (L : 22 m - H : 6 mètres x 2 parties / droite et gauche), d’une projection video des quatre opus de la série, et des objets utilisés dans ces films : bols de céramique, vêtements, Torri



Views from the installation at Mishkan Ein Harod








LE VETEMENT DU MISHKAN (* Architecte : Shmuel Bickels)
Voiles 6 pièces Dimensions unitaire (H) 600 cm (L) 700 cm
Dimensions totale (H)600 cm (L) 2100 cm x 2


© Gregory Abou, all rights reserved.